Archives pour l'étiquette vincent almendros

la petite phrase de Vincent Almendros…

VA

Cette semaine la petite phrase de Vincent Almendros, un écrivain qui donne envie de lire son « Faire Mouche » :

« J’avais été, jusque-là, un homme sans histoire. Peut-être parce que j’étais né dans un village isolé, au milieu de rien. Car c’était ça, Saint-Fourneau, un trou perdu. Y revenir m’avait toujours paru compliqué. Il faut dire que ma mère, elle, y vivait encore ».

Vicent Almendros, Faire Mouche, Editions de minuit

la petite phrase de vincent almendros… pour préparer l’été

Puvoirs_N° 119

… cette semaine la petite phrase de Vincent Almendros extraite de son roman Un été paru en janvier 15. Un roman alléchant qui devrait m’aider à faire passer l’hiver beaucoup plus vite :

« Disons que pour mon frère, naviguer était un rêve d’enfant.
Cet été-là, il m’avait proposé de venir passer quelques jours en mer à bord de son voilier. Le plus simple, m’avait-il dit, était que Lone et moi
prenions un train de nuit pour les rejoindre le matin du 3 à Naples. Je n’avais pas compris ce qui était simple.
Il ne fallait pas que je m’inquiète. Jeanne et lui nous attendraient au port. Celui-ci était situé au pied d’un château, je ne pouvais pas le manquer. »

Vincent Almendros, Un été, Les éditions de minuit