Archives par mot-clé : ryuichi sakamoto

la pop du soleil n’a pas d’âge…

Le 17 janvier nous célébrions l’anniversaire du chanteur pop du soleil levant le fameux et incontournable Ryuichi Sakamoto à l’éternelle jeunesse.

Né en janvier 1952 il est l’inventeur d’une pop nippone qui s’ouvrit à l’occident avec le groupe préfigurateur d’une électropop lumineuse avec Yellow Magic Orchestra (YMO) suivi d’une riche et singulière carrière en solo. 50 albums plus tard entre 1098 et 2017, joyeux anniversaire cher Mister Sakamoto et nous attendons avec impatience votre nouvel opus en cette année qui nécessitera tous les baumes utiles…

Plus loin c’est ici :

http://www.sitesakamoto.com/

le temps synchronisé par sakamoto…

async_cover-1

… quel grand bonheur d’écouter sans fin, après huit années d’absence, le nouvel opus du musicien Ryuichi Sakamoto. Il se nomme simplement Async en référence au concept de synchronisme et aux films de Tarkoski. Un beau, lent et long voyage atmosphérique au pays des images mentales et sons envoutants. Des labyrinthes étranges et des pas dans la neige sont autant de sensations possibles à l’écoute de ce sublime album. Entre pop expérimentale et musique contemporaine tout est possible avec Monsieur Sakamoto, cela semble naturel et essentiel pour savourer la musique rien que la musique.

Async en écoute ici, bon voyage intérieur…

le boléro blu de sakamoto…

 

… 1er mai,  soudain il pleut, parfois une éclaircie et voici le temps du mois de mai version Ryuichi Sakamoto. C’est en effet son grand retour après 8 ans d’absence et un nouvel album « Async » si expérimentalement beau. Mais avant de découvrir celui-ci longuement, voici le temps du boléro du soleil levant, même construction que celui de Ravel mais en version plus courte.

La vie est mode bleu symphonique… savourons avec un bon thé aux fleurs de cerisiers…

sakamoto spleen…

ryuichi-sakamoto

… c’est mercredi et la séance non pas pour un film mais pour la belle musique d’un film. Peut être avez vous vu ou non The Revenant, voici dans tous les cas sa très belle musique qui se suffit à elle-meme. Signée en grande partie par l’immense Ryuichi Sakamoto avec l’addition de morceaux de Bryce Dessner et Alva Noto

Un sommet en apesanteur en écoute ici…

oui encore ici…