Archives par mot-clé : bordeaux maritime

rose balguerie…

… c’est peu la fierté du Cours Blaguerie Stuttenberg car nous avons depuis 2 ans de belles roses trémières dans l’esprit de la municipalité qui souhaite fleurir la ville. Nous avons été parmi les premiers du cours à lancer la mode qui a fait des petits.

Quand des idiots ne s’amusent pas à les décapiter (nous croisons les doigts cette année) elles s’élancent et offrent leur fleurs magestueuses en formes et en couleurs.

La seconde est plus timide mais aussi plus jeune. Elle devrait dans quelques semaines se dévoiler et offrir ses fleurs. Nous suivons cela avec une grande attention.

A suivre…

persil bonheur…

persil bio et son habitant, mai 20

… aujourd’hui 7 jours après il faut beau et je cuisine un peu. Je regarde ce qui se trouve dans mon frigidaire et les légumes qui attendent mon intervention. Je me décide donc pour une recette de cosses de fèves à la portugaise. Comme toujours j’improvise et adapte quelque peu la recette initiale.

Une idée, j’ai du beau persil de mon Amap donc je vais en mettre dans cette recette. Soudain en cueillant quelques brins je tombe sur une voisine orangée avec des points noirs. Elle est fort séduisante et je l’admire dans son exploration de la forêt de persil. Je lui propose un séjour parmi les plantes d’une de nos jardinières pour changer d’air et prendre son envol à son grès.

La coccinelle du bonheur est parmi nous.

A suivre…

journal d’un confiné #52

j52 pancakes maison balguerie, bordeaux

… J52, un jour férié en mode confinement reste un jour férié pour fête à notre niveau la fin de la seconde guerre mondiale, voici la version maison des célèbres Pancakes américains.

Certes ils ne sont pas si gonflés et si moelleux que les vrais, mais 3000 recettes plus tard (aucune n’est jamais la même) j’ai opté pour une simple et sans temps de repos. L’ensemble n’est pas trop mal (certes perfectible, prochainement à ne pas douter) avec une belle texture et une couleur d’un beau jaune sûrement grâce aux bons oeufs bio.

Petit déjeuner régal et belle pensée pour cette fin de guerre de l’an 1945.

A demain…

journal d’un confiné #49

j49, quiz confiné, bordeaux

… J49, dernier quiz en mode confinement, après les quiz des J14 et J30 voici celui de la 8ème semaine de retraite obligatoire.

Donnons d’abord les résultats après tirage au sort de Maître Cuicui, les gagnants sont :

=> Quiz J14 : la bonne réponse était le vinyle « Nicolas » de William Sheller sorti en 1980, l’heureuse gagnante est Chris la toulousaine

=> Quiz J30 : la bonne réponse était le vinyle « Avalon » du groupe Roxy Music sorti en 1982, l’heureuse gagnante est Peggy la bordelaise

Et pour ce nouveau jeu, voici un bout de pochette du vinyle à découvrir ce jour, quel est donc ce fameux musicien, icône incontournable du jazz, petit indice, le disque est sorti en 1959.

A vos réponses et bonne chance

A demain…

journal d’un confiné #47

j47, en jaune et gris, bordeaux maritime

… J47, 1 h de temps, 1 km à la ronde, 1 idée de balade quotidienne et encore pas tous les jours. Ce dimanche le nouveau quartier qui pousse et pousse près de la maison, Bordeaux Maritime, est l’objet de notre virée.

Je sais que ce n’est pas consensuel mais j’aime ce nouveau quartier et son architecture très portuaire, cela tombe bien pour Bordeaux, sa Garonne et son bassin à flot !

Il dévoile une ambiance nordique entre Amsterdam et Hambourg, fière comparaison je trouve.

Il existe aussi des sentes, sentiers végétalisés, qui méritent de s’y perdre un peu. L’on peut découvrir une architecture souvent brute et minimale, et du bois, des couleurs…

Ce beau jaune lumineux attira notre regard et notre appareil photo.

A demain…

journal d’un confiné #46

j46 champagne thérapie, cours balguerie stuttenberg, bordeaux

… J46, le confinement à développé le concept d’I-Apéro, j’avoue ne pas en avoir fait beaucoup (3 au total) dont un ce soir avec des amis entre La Rochelle et la Bretagne et pourtant cela reste assez agréable et permet d’ouvrir une petite porte sur l’extérieur.

Un véritable cérémonial, être à l’heure (pas trop mon fort), préparer les merdouilles que l’on va grignoter et l’alcool de la séance. Nous devons gérer le stock de champagne car plus de bouteilles dans notre cave de ce doux breuvage. Une commande est en cours, mais en attendant, l’achat vital de deux bouteilles fut indispensable ces derniers jours.

Tout est prêt, le bouchon saute, tchin… et voilà la connexion est là.

A demain…

JOurnal d’un confiné #44

j44, place saint martial, bordeaux

… J44, une petite place un peu oublié mais c’est notre place, tout près de la maison. J’y passe et j’y repasse tant de fois et si souvent. Je l’avais un peu négligé et voilà que ce fameux confinement en devient le révélateur et m’invite à poser plus intensément mon regard sur les choses.

Aujourd’hui j’ai admiré avec attention, la maison n°1 de la place avec sa façade classique et ses deux minis balcons de portes fenêtres. J’ai surtout apprécié le chèvre feuille et son escalade le long du mur avec sa tentative réussie d’invasion de la rambarde en fer.

L’invasion est belle et bien intentionnée j’en suis convaincu.

A demain…

journal d’un confiné #41

j41, mon roman confinement, cours balguerie stuttenberg, bordeaux

… J41, parmi les trouvailles et inventions de la toile en cette période j’aime beaucoup l’initiative des libraires visant à composer des phrases avec divers livres.

Je m’y mets aussi ce jour et voici en piochant dans la bibliothèque du salon mon nouveau roman en période de confinement. Voici le titre que je vous propose :

« Dring, je vous écris L’amour »

Un roman, qu’il me reste à écrire, sous influence entre Gailly, Duras et Inoue… il doit y avoir pire comme mentors !

A demain…

journal d’un confiné #40

j40, thé patio, cours balguerie stuttenberg, bordeaux

… J40, entre gris et éclaircie, un dimanche confiné calme et aimé, rien de spécial car c’est dimanche en effet ! Mais toujours des virées régulières au sein de notre mini patio fort bien végétalisé cette année, il faut le dire.

Le temps d’une pause gouter avec la retrouvaille du jour, la belle théière éléphant d’un jaune vivifiant, gagnée jadis en collectionnant des points cadeaux. C’était une autre époque, l’époque des sachets de thé avant de devenir un peu plus amateur de l’art du thé, de ses belles saveurs et couleurs.

Le gouter est agrémenté des gaufres bruxellois de la Maison Jules Destrooper (merci la petite maison jaune pour ce présent).

A demain…

journal d’un confiné #39

j39, parquet ciré, cours balguerie stuttenberg, bordeaux

… J39, un samedi calme et soudain une idée survient et tout peut arriver. Depuis des années le parquet ciré de la chambre n’avait pas été nettoyé et ciré il était temps d’agir.

Evidemment pas de fourniture en stock, pas de cire en quantité suffisante, donc solution adaptative de rigueur. L’achat d’un soin adapté lors de mes courses de survie hebdomadaire me permet de redonner une forme de jouvence ou du moins de patine fort agréable à l’ensemble.

Deux heures après, l’effet est là et l’odeur de la cire titille mes narines. Entre temps, j’ai lu lors de mes recherche que le Lait de cire de carnauba (issu d’un palmier brésilien) était excellent pour l’entretien régulier du parquet. Quand le déconfinement sera là, ce lait sera recherché.

A demain…