Archives de catégorie : christodisco…

ma discothèque revisitée… pour vous

julien au pays des rêves de ribot…

[gv data= »http://www.youtube.com/?v=a0wBuGY249Y »][/gv]

… voilà ce soir c’est le concert tant attendu de Julien Ribot, organisé au Satin Doll par l’inoxydable Bordeaux chanson… Un univers découvert en 2008 et qui m’a énormément séduit et dont mes mots seront une modeste évocation de sa beauté. Voici donc une chronique rédigé pour le fangine WAG de janvier 09 :

CD – Julien Ribot – Vega – Ici D’Ailleurs

Vous faites parfois des rêves éveillés et il vous manque la bande son qui va avec, Vega, de Julien Ribot comblera ce manque. En effet, le troisième opus du jeune homme est un objet atypique, fragile et onirique. Une sorte d’invitation au voyage aux pays des chimères, des temps éphémères et des rencontres incertaines. Un piano majestueux, une voix légère et des arrangements lumineux constituent l’essence de cet album concept énigmatiquement sous titré « Le voyage labyrinthique du nouveau chimpanzé » ! Ici adieu les repères, les mélodies formatées, les textes calibrés mais plutôt bonjour l’étrange, le disjoncté, le doux dingue, le surréalisme pop et flamboyant digne des expériences de Melody Nelson par l’ami Gainsbourg. Vous aimez les surprises mais aussi la beauté mélodique, Vega est donc la petite boite à musique qu’il vous faut pour patienter jusqu’au printemps… (christo, janvier 09).

> Satin Doll, rue Bourbon, Bordo, Vendredi 06/02 à 20h30 : Julien Ribot + Valhere en 1ère partie

Y serez-vous, moi je ne manquerais pour rien au monde ce concert tant attendu… des échos live plus tard, sans doute demain…

 

mea culpa by byrne et eno…

[gv data= »http://www.youtube.com/?v=W3mcR8hrRXQ »][/gv]

… c’était en 1981, Mitterand devenait président de la république, My life in the bush of ghosts… illustrait la brillante collaboration entre David Byrne et Brian Eno, bricolage et collage sonores, effets musicaux et visuels, samplings avant-gardistes ou la version arty à son sommet… Le tout est dans ma discothèque à une place de choix.

… en 2009 l’aventure continue, mais gardons cela pour un peu plus tard…

Bon dimanche…

Didon et Enée se sont aimés…

[gv data= »http://www.youtube.com/?v=z2SGb0x7Jqw »][/gv]

... il y a un mois j’ai entendu sur France Musique l’ouverture de l’opéra Didon et Enée de Henry Purcell et suis tombé sous le charme… depuis je ne cesse de rechercher ce disque à la bibliothèque de bordeaux mais il est toujours emprunté… quelqu’un l’aurait-il… de toute manière je sens que je vais me l’acheter très vite…

Un peu d’histoire :

« Cette jeune femme, somptueusement parée de broderies d’or et de pierres précieuses, est la reine Didon de Carthage. A demi-étendue, les jambes repliées sur un divan rouge, couleur symbolisant sa nouvelle passion, elle écoute attentivement le récit du jeune Héros grec à la chevelure bouclée, qu’elle a recueilli dans son palais.

Enée est prince troyen, fils de Vénus et d’Anchise. Il quitta son pays après la chute de Troie, à la recherche d’un territoire. Il erra pendant sept ans sur les mers lorsqu’il fut jeté sur les côtes d’Afrique. Et le voici près de cette reine qui tombe amoureuse de lui et l’épousera secrètement.

Ces amours seront malheureusement éphémères car, un rival jaloux se plaindra à Jupiter. Celui-ci malgré les larmes de Didon, ordonnera à Enée de reprendre son voyage.

Ce poème épique de Virgile illustre en réalité une autre étape initiatique : tous les Héros sont fils de Roi ou d’un Dieu, élite à la poursuite d’un idéal. Ils ont un dur chemin à parcourir semé d’épreuves de toutes natures, de combats dont ils doivent sortir vainqueurs. Malgré l’amour désespéré de Didon, Enée, obéissant à l’ordre de Jupiter, partira se fixer au Latium et deviendra le Père des Romains » (source : http://giffie.free.fr/site/Pages/B5-7.htm)

… la beauté est souvent mouvement… bougeons avec harmonie…
 


 

blue monday on sunday…

[gv data= »http://www.youtube.com/?v=ftJZomwDhxQ »][/gv]

… ce dimanche fut parisien et blue et me permet de redécouvrir dans ma discothèque les cd d’un groupe phare de la pop électronique des années 80 / 90, New Order aux tonalités expérimentales et aux nappes pré disco dance bouclées… Cela tombe bien car c’est bientôt noël et les 5 premiers albums de ce groupe, Movement, Power, corruption & lies, Low life, Brotherhood et Technique sont réédités en collector 2 cd avec les sublimes pochettes du graphiste culte Peter Saville… Vivement noël…

… mais en attendant il y a aussi le bizarre triangle d’amour à savourer ici : http://fr.youtube.com/watch?v=ftJZomwDhxQ

YMO le sushi pop…

[gv data= »http://www.youtube.com/?v=oU7sRpcdSE4″][/gv]

… dans la série j’ai décidé de vous faire découvrir ma discothèque un peu endormie en refaissant vivre régulièrement des pépites prise dans un ordre non aléatoire mais rigoureux, l’un après l’autre. Cette semaine voici le Yellow Magic Orchestra (YMO) et sa pop « made in » venue du pays du soleil levant. Le tout est très léger, dansant, exotique et sonne très années 80, normal dans la mesure ou il s’agit de l’album Naughty boys sorti en 1983. Le tube a l’époque était Kimi Ni Mune Kyun, peu connu dans nos contrées mais je l’avais découvert pour vous… et le voici en clip collector pour les retardataires.

Pour être plus précis :

« Le Yellow Magic Orchestra est un groupe japonais d’electro-pop formé en 1978.

Les membres principaux du groupe sont Haruomi Hosono (basse), Yukihiro Takahashi (batterie) et Ryuichi Sakamoto (claviers).

Le groupe était au départ un projet solo de Hosono, les deux autres membres ayant été recruté en tant que musiciens. L’idée était de concevoir un album fusionnant l’exotica orientaliste (voir leur reprise de Firecracker de Martin Denny) avec des instruments électroniques modernes. Le premier album devient vite très populaire.

Utilisant abondamment les synthétiseurs, les samplers et la musique issue des ordinateurs qui devenaient accessible, leur influence s’étendit au delà du Japon. On considère le groupe comme des défricheurs de la musique pop-électronique ; leur musique continue d’être remixée et samplée par des artistes contemporains.

Le groupe cesse son activité en 1984, chacun des trois membres poursuivant une carrière solo.

Le groupe est plus connu au Japon sous l’acronyme YMO

Au début des années 2000 Hosono et Takahashi se sont réunis dans un projet appelé « Sketch Show ». (source wikipedia)

… et depuis je suis un inconditionnel de tout ce qui vient du pays du soleil levant… musique, cinéma, littérature, nourriture, style de vie… YMO… c’est rétro avec un charme fou de liberté et d’innovation… nécessaire pour un dimanche de novembre…

A très vite…

 

vinyle citron…

vinylcitron.jpg

photo, christo, 1er novembre 08

… tiens aujourd’hui j’ai fait ma fameuse et fort appréciée tarte au citron pour une soirée d’anniversaire tonight. Soudain sur la table où elle refroidissait tranquillement un cd traînait et une lubie me prit… ainsi, je créa en très peu de temps le concept du futur la tarte vinyle citron. A l’époque ou le rétro design envahi tout (les téléphones, les voitures, les meubles, les vêtements…) je lance une idée qui restera mon unique prototype sono-gustatif… car attention vous ne pourrez jamais mettre cette galette dans votre lecteur cd… et de son côté votre four ne produira sans doute jamais aucune musique !

Mais il reste la possibilité de savourer cette idée ici

Bon samedi les amis…

le rêve de mercury…

[gv data= »http://www.youtube.com/?v=1vjKdOwJuI4″][/gv]

… la semaine dernière j’ai repensé à quelque chose qui a fait tilt dans ma tête… depuis l’avènement de la musique numérique ma discothèque sommeille et mes vinyls et cd attendent mon retour vers plus d’attention à leur égard ! j’ai donc décidé ici une fois par semaine de vous présenter mon univers musical depuis mes jeunes années… Et donc en prenant le premier cd sur la gauche du rayonnage il y a Mercury Rev et son album All is dream (2001). Je l’ai mis dans ma voiture, je suis allé ce matin tôt et revenu ce soir tard du béarn en écoutant en boucle et reboucle cette pépite musicale… voix éthérée, nuages atmosphériques, une fougue poétique aux accélarations cosmiques… du voyage à Malidor samedi soir… je suis au pays de Mercure cette semaine… que nous promettra demain, je n’en sais rien et c’est aussi bien… ainsi !

ici c’est plus loin,  c’est tout près…

 

ma 1ère cassette audio virtuelle…

cassette1.jpg

… j’ai un peu de temps aujourd »hi et vous propose donc ma première cassette audio virtuelle, ou comment renouer avec le bon temps des compils faite maison, qui prenaient un temps fou et que l’on distribuaient avec intensité et affections comme un cadeau très personnel à ses amis.Voici donc venu le temps de la Muxtape… digne remplaçante de la cassette audio née en 1961…

Ma 1ère Christorama Muxtape est disposnible ici… et l’on y trouve mes goûts et coup de coeur musicaux du moment cela va de Sebastier Tellier, Thomas Feiner, Bastien Lucas, Cococuma, Portishead, Jean-Louis Murat et autres bonheurs de ce mois de mai…

Je vous propose confectionner pour vous d’autres Christorama Muxtape dans les semaines à venir… mais j’attends aussi de découvrir les vôtres… le plaisir de la musique est aussi dans l’échange… Bonne écoute à tous…