n'oubliez pas Je dis quizz 6… rond et rouge comme le mystère…

quizz6.jpg

… c’est quoi, cela sert à qui, pourquoi… vos réponses, mêmes les plus farfelues sont attendues… pour le jeu de la semaine…

… dans la série Je dis quizz 5 la semaine dernière il fallait trouver qui se cachait derrière les mutants version 1 et 2 : et bien il s’agissait d’eux et de V la série kitsch et chic des années 80 sur les lézards envahisseurs… Je crois qu’il n’y a pas photo je préfère la série V aux mutant version 1 ! Parmi la bonne réponse il y a une bonne réponse et après le tirage au sort de la seule bonne réponse la gagnante est la charmante Sandrine AUDU… bravo l’amie et merci à ta visite et participation. Sandrine AUDU… recevra un cadeau made in christo très prochainement dans sa boite aux lettres…

Bonne chance à tous pour découvrir ce qui se cache derrière les ronds et les rouges mystères de cette semaine… réponse jeudi prochain…

[audio:http://christorama.unblog.fr/files/2007/10/colourfieldvirginsandphilistines08yourssincerely.mp3]

 

 

heima au bord d'un geyser…

iceland078.jpg 

photo, framboise

… tant attendu le nouveau et envoûtant album du groupe enigme Sigur Ros parvientà mes oreilles d’éléphant dès le 5 novembre prochain… comment qualifier cela si ce n’est une expérience sonore hors norme qui nous mène à flâner funambule sur un fil entre évaporation des sens, sensation d’ailleurs, un temps suspendu, des associations libres et des images mentales intimes ou grandioses comme le charme enivrants des landes islandaises…  le tout sera aussi accompagné d’un dvd Heima qui est annoncé comme l’anti-tourisme nécessaire à nos yeux… plongeons… 

« Après avoir tourné dans le monde entier durant des années, le groupe islandais Sigur Rós, spécialiste de rock atmosphérique, est rentré à la maison durant l’été 2006. Le groupe a effectué en Islande une tournée un peu différente, alternant tout petits villages et scènes gigantesques. Pour ce retour aux sources, Sigur Rós s’est fait accompagner du réalisateur Dean DeBlois et de son équipe. Durant deux semaines, le réalisateur a alterné concerts de Sigur Rós et prise d’images dans les paysages grandioses de l’Islande » (www.ecrans.fr)

… nageons… autour de quelques perles essentielles :

… le monde est merveilleux à l’envers avec hoppipolla

… la mer m’appelle revient au chant de saeglopur

… tant pis pour nos enfants selon vaka

… un conte islandais nommé glosoli

ps : évidemment cette note est dédicacée à Mister Cui Cuifan de la première heure de Sigur Ros…

sweet home my love…

fannyetalexandre.jpg

… voilà un livre Sweet home de Arnaud Cathrine que j’avais dans les bagages cet été et que j’ai négligé occupé ailleurs, il fut mon livre de septembre et j’ai envie de vous en parler…

… Arnaud Cathrine jeune écrivain au talent évident nous ballade au fil de ses romans dans des aventures humaines à la frange du quotidien, du chagrin et du roman familial toujours renouvelé. Avec Sweet home au titre trompeur, l’auteur nous dépeint avec sensibilité, sans pathos, l’histoire familiale de Lily, Vincent et Martin membres d’une fratrie à laquelle s’ajoute Nathan, l’ami frère qu’ils se sont choisi, qui les a choisi ! L’ombre d’une mère malade, disparue et dont le souvenir reste tendue comme un deuil impossible… rien de vraiment doux dans cet univers, trois étés pour nouer et dénouer les émotions, les tensions, les affections, les silences… et finalement continuer à vivre (ensemble). « Si seulement les morts pouvaient conclure… » posé comme épitaphe de ce très beau roman (familial). Voilà ! 

[audio:http://www.christorama.fr/wp-content/uploads/2007/10/ryuichisakamotogohatto02souzaburoh.mp3]

chouchou et loulou divorcent…

loulou01.jpg

dessin : folioscope

Miss Trotinette, rédactrice en chef de la chronique « C’est renversant » était très énervée fin de semaine dernière… elle a donc pris sa plus belle plume comme exutoire à l’actualité et au suspens redondant ces derniers temps, voici donc son billet d’humeur :

« Il paraîtrait qu’on nous annonce ça exprès le 18 octobre pour occulter la 1ère grande manif de l’ère Sarkozy ainsi que le sommet européen pour l’accord définitif du traité simplifié !

Ah bon ? C’est que moi la politique j’y connais rien ! et puis j’ai pas de temps à perdre à réfléchir !

D’ailleurs, si je réfléchissais cinq minutes, je risquerai de me poser plein de questions !

Et pendant ce temps, j’aurai raté Jean-Pierre Pernaut qui, parlant de ce divorce, nous informe que « le 13 heures de TF1 n’a pas vocation à relayer les rumeurs »

Et pendant ce temps, j’aurai raté Jean-Pierre Pernaut qui nous montre les manifs de tous ces fainéants de cheminots qui veulent partir à la retraite en prenant en otage les gens qui, eux, veulent travailler plus et plus longtemps pour gagner moins.

Bon d’accord, à côté de chez moi, le bureau de poste a fermé (je m’en fous, personne ne m’écrit à part le percepteur) ainsi que l’école faute de prof (je m’en fous, j’ai pas de gosse). Il n’y a plus non plus de services sociaux (je m’en fous, je suis pas une de ces feignasses qui fout rien et qui touche les allocs)

Et pendant ce temps, j’aurai raté Jean-Pierre Pernaut qui nous montre Sarkozy au sommet européen avec ses potes les jumeaux polonais. Eh ben, dis donc, il est fort notre Président ! Un jour comme celui-là, alors qu’il vient de se faire largueur par Chouchou, il travaille et avec le sourire encore ! J’en connais plus d’un qui serait resté au moins huit jours à pleurnicher sous la couette !

Bon d’accord, ça fait un bail qu’il le sait qu’elle va se barrer parce qu’elle s’emmerde. D’ailleurs, pour la distraire, il l’a envoyé en Libye, il y a quelques temps !

Bon d’accord, les français et les néerlandais avaient voté « NON ». Mais c’est parce que c’était un traité très compliqué (et qu’ils sont un peu cons, aussi). Alors, là pour qu’ils comprennent un peu mieux, Sarko et ses amis ont ramé des mois pour réécrire la même chose en plus simple. De toute façon, ils vont pas faire la même connerie, ils vont pas organiser de référendum, cette fois.

Quand je dis la même chose, j’exagère !

La Pologne faisait sa mauvaise tête et emmerdait tout le monde, alors pour bien montrer notre sens de l’ouverture à gauche, euh non, à l’est, on leur a fait quelques cadeaux, dont le plus beau de tous : leur permettre de continuer à jouer au sport devenu national : le cassage de pédés. Il n’aurait plus manqué que l’application d’une charte des droits fondamentaux à la con empêche les polonais de rigoler ! En 2010, à Varsovie, ce sera l’annexe de Disneyland : ils « accueillent » l’Europride ! Et pendant ce temps, j’aurai raté Jean-Pierre Pernaut qui nous parlait de tous les gens que j’aime : Brice Hortefeux, Rachida Daty et Christine Boutin…

Et pendant ce temps, j’aurai raté Jean-Pierre Pernaut qui nous transmettait un important message de l’ANPE qui recherche 36 684 chômeurs pour ravaler la façade des 36 684 mairies afin d’y effacer les trois mots qui ornent leur fronton depuis trop longtemps : Liberté, Egalité, Fraternité.

 

Et pendant ce temps, j’aurai raté Jean-Pierre Pernaut qui nous transmettait un important message de l’au-delà : MON PERE VENAIT DE SE RETOURNER DANS SA TOMBE !!! ».

Miss Trotinette

[audio:http://www.christorama.fr/wp-content/uploads/2007/10/05secretkiss.mp3]

blanc seekoo le beau igloo…

seeko.jpg

… ce matin, ma virée vélo hebdomadaire à ma Poste très moche mais qui finalement incarne une histoire presque passée du service public an 1000 (je vous en parlerai prochainement ici !), ensuite je longe après quelques longues minutes d’attente la piste cyclable cours édouard vaillant… et le voilà, si blanc, si lumineux ce matin dans le froid enfin là, si élégant, si majestueux, si novateur, si Corian, si lisse, si soudain, si malin par ses angles, si charmant pour moi (d’autres, je sais, le détestent déjà)… le nouvel Seekoo Hôtel (igloo en esquimau le si bien nommé)… Certes, je pense que je n’y dormirais jamais car j’habite à deux pas… mais il me plaît de le savoir si prêt, si près… un objet architectural qui ose un geste de modernité dans mon quartier… le fait qu’il fait déjà parler de lui me ravi… ne laisser personne indifférent prouve que l’on est différent… pour le pire ou meilleur… ici l’igloo Seekoo est bien beau… Bon samedi les amis…

[audio:http://www.christorama.fr/wp-content/uploads/2007/10/10perfectday.mp3]  

je dis quizz 5… les mutants…

quizz5bis.jpgvtrioautograf.jpg

… ils sont beaux, ils sont grands, ils sont blonds… ils me font peur… on dirait des mutants… Mais de qui s’agit-il ? Mais dans quelle série jouent-ils ? Sont-ils réels ou des personnages de fictions ?… c’est le concours de la semaine de la série Je dis quizz 5… vos réponses à : christo.malabat@infonie.fr, vos délires ici aussi…

… dans la série Je dis quizz 4… la semaine dernière il fallait trouver le film La tête de maman de Carine Tardieu sorti en mars 2007 avec la géniale Karin Viard. Parmi les six bonnes réponses… et après tirage au sort le gagnant est Philippe dlpierre… bravo l’ami et merci à tous de votre participation. Philippe recevra un cadeau made in christo très prochainement dans sa boite aux lettres…

Bonne chance à tous pour découvrir qui sont les mutants version 1 et version 2…

 

de la consommation à l'accumulation selon Yann…

 

 

supermarch.jpg

… et l’invité libre du jour et mon ami Yann… qui nous livre ici son analyse fine de notre modernité… Attention cet article n’est pas en promotion !

« Je profite de ma tribune chez un gens de goût pour vous faire partager mon étonnement. Suis-je le seul ? Mes contemporains me laissent de plus en plus perplexes… Le n’importe quoi était déjà en route mais depuis l’entrée du net dans le grand public, cela devient du grand n’importe quoi… La consommation est devenue stricte accumulation. Le minimum culturel aujourd’hui est d’avoir 12000 chansons sur son I pod, 600 films dans sa vidéothèque. Mais au fond quel sens ça a tout ça ?

 

Surtout quand cela s’articule avec une baisse monstrueuse de la qualité des copies… Puisqu’il faut quand même être sourd pour ne pas entendre qu’un mp3 écrase monstrueusement la qualité du son, que les vidéo sont monstrueusement pixelisées et que voir un film sur un écran de moins de 70 cm de diamètre… c’est un peu comme regarder un tableau derrière une serrure… Ou considérer que voir un tableau et sa repro Tashen, c’est la même chose… (d’ailleurs ce qui ne cesse de me faire rire c’est que dans le même temps où le consommateur moyen s’endette pour des « home cinéma » (dont la qualité du son et de l’image, accessoirement, est largement a remettre en question mais bon) il ne regarde pour la plupart que des films téléchargés donc pixelisés à mort avec un souffle monstrueux).

 

Pourtant étrangement je me sens de plus en plus comme un prêcheur dans le désert, je passe pour même pour un doux illuminé quand je dis que j’achète tous mes cd, et tous mes dvd, voire (horreur malheur) que quand je n’ai pas l’argent pour acheter un lot de dvd (d’une série par exemple) et bien… j’attends… voire je n’achète pas (!) voire je m’en passe (!!).

 

Car nous touchons ici le fond du problème : en terme de consommation de biens culturels il est devenu absolument interdit d’interdire. Tout le monde estime avoir le droit à tout, et tout de suite. Quitte à se contenter d’une pâle copie, mais maintenant car demain il sera trop tard…

 

La valeur pécuniaire d’un bien a donc glissé de la représentation de sa qualité, à la proximité de sa sortie… (?) : maintenant c’est bien parce que c’est nouveau, parce que c’est nouveau c’est bien… Renvoyant le consommateur à une image de bébé vagissant incapable de gérer l’attente du biberon, quitte a ce que celui soit rempli de merde… Difficile donc de tomber plus bas…

 

… et étrange façon de penser dans la consommation de biens culturel supposés augmenter la « conscience »…

 

A contrario la bonne nouvelle pour les résistants comme moi c’est que dès qu’on regarde dans la marge de l’hyper consommation, mine de rien, nous vivons une époque d’or et d’ébène. Si vous quittez les tête de gondoles et regardez dans les coins des rayons vous verrez qu’il y a des affaires incroyables à faire car ne valant plus grand chose les films et les albums de qualité commencent à être bradés en même temps que les séries b d’il y a 6 mois : aujourd’hui un Lang ou un Murnau sont au maximum a 4 euros (« Moulin rouge » de Baz Lurtman vient d’être vendu 5 Euros avec un magazine télé, entre « La coccinelle se rebiffe » et « L’affaire pélican » ???) , et même les Beattles commencent enfin a être bradés (les best of bleu et rouge sont en ce moment à 14 euros !!). De quoi se faire une solide culture classique a prix réduit (je ne parle même pas des enregistrements de gould qui sont presque donnés) pendant que les foules s’écharpent autour de Harry Potter… ou de la dernière Wii…

 

La morale de tout ça, quand on prend trois pas de recul, c’est de se dire que la grande consommation a finalement absolument tout à gagner que le sens critique s’essouffle, que la culture classique et l’exigence de qualité disparaissent sous le grand souffle de la consommation de masse, sous les masses accumulées des masses consomatives, avides de vide rapide et cher.

 

Finalement dans les supermarchés , dans les têtes de gondoles, il faut être a moitié aveugle pour ne pas voir qu’il se passe quelque chose qui n’est pas anodin. Pendant la période romaine on disait « du pain et des jeux » et cela fait six mois que le rugby a envahit les journaux télévisés et les étalages des librairies (alors que la rentrée littéraire n’a jamais été aussi remplie)…

 

CQFD ? L’empire du fun nous promet-il vraiment un avenir radieux ?

 

Ps : évidemment on me répond souvent : oh oui mais je regarde ça pour me détendre. Soit. Sauf que si les consommateurs n’achètent que des films pour se détendre, les producteurs, en bons libéraux ne produiront plus que ça… Quand gavé d’insanité la masse relèvera la tête, il sera alors sûrement trop tard… »

… merci encore Yann d’avoir joué le jeu… en espérant te lire de nouveau ici très vite. La semaine prochaine nous devrions avoir le plaisir de compter comme invitée l’inégalable Petite souris… A très bientôt…

 

 

encore, encore, ça dégouline…

tvc.jpg

photo, lecabinet.com

 Miss Trottinette nous adresse son dernier scoop sur la politique fiction-médiaco-non autocensurée… cela date du 5 octobre dernier mais c’est toujours d’actualité… quoique la dame numéro 1 se faisant invisible la sur-médiatisation devient subliminale… aie aie aie… :

« Le CSA a donc tranché. N. S…… va pouvoir continuer à se montrer à la télévision sans avoir le chrono sous la gorge. Saisi la semaine dernière par François Hollande et le député Didier Mathus, qui réclamaient que le temps d’exposition à l’antenne du président soit comptabilisé au même titre que celui du gouvernement, la haute instance a jugé urgent de ne rien faire. « Le temps de parole du président de la République n’a jamais été pris en compte selon les règles définies depuis 82, justifie-t-elle. Le président de la République ne s’exprime pas au nom d’un parti ou d’un groupement politique ».
Rappelons, pour ceux qui, depuis six mois, auraient eu l’impression que l’omni-président ne quittait plus l’écran, qu’il ne s’agit pas seulement d’une impression. Selon l’étude de l’Ina’Stat (le baromètre des journaux télévisés de l’Institut national de l’audiovisuel), entre mai et août 2007, N. S….. est apparu à l’écran la bagatelle de… 224 fois, pulvérisant les scores de son prédécesseur sur des périodes équivalentes. Petit joueur, C—-C n’a pris l’antenne que 94 fois entre mai et août 1995 et seulement 75 fois de mai à août 2002… Quoiqu’il en soit, la question reste posée : faut-il changer les règles d’équilibre du temps de parole, ou s’agit-il pour les médias, d’apprendre à doser les sujets liés de près ou de loin à l’hyperactif président ? – L’expresso de Télérama du 5 octobre 2007« .

Merci Miss Trottinette de nous tenir éveillé… ou effrayé… à la semaine prochaine pour un nouveau scoop toujours aussi renversant !


	

Culture et design