Tous les articles par christo

piccoli en mai…

… Milou en mai c’est Michel Piccoli (bon voyage : décembre 1925 – mai 2020) dans le beau et mésestimé film de Louis Malle sorti en 1989.

Parmi la centaine de films du grand acteur, amoureux de la vie, des mots, des images je ne sais que choisir, je n’ai pas tout vu loin de là, mais ce Milou en mai garde pour moi un doux parfum qui m’invite à le revoir au plus vite.

La petite histoire :

Le film raconte une dispute au sein d’une famille bourgeoise de province pour le partage de l’héritage autour du cadavre d’une défunte, sur fond de Mai 1968.

Milou Vieuzac (Michel Piccoli) est un grand rêveur et un épicurien qui vit, dans la maison bourgeoise familiale dans la campagne gersoise, avec sa mère, madame Vieuzac (Paulette Dubost). Un jour, alors qu’il est sorti, celle-ci meurt soudainement d’une crise cardiaque. C’est le commencement de la réunion de famille qui doit décider des modalités de l’enterrement de la mère, que l’on veille pendant que la révolte étudiante éclate à Paris. La défunte est alors devenue l’« âme » de la famille et de la maison sur fond de crise, de règlements de compte, alors que dehors le monde change brutalement. Avec la grève générale, l’enterrement se fait plus compliqué, exacerbant les tensions.

C’est beau est c’est aussi ici en extrait…

mondrian en plein air…

exposition de rue, bordeaux chartrons

… à l’heure actuelle les lieux culturelles sont encore fermées et l’on ne sait pas encore pour combien de temps. Que cela ne tienne nos environnements, nos rues, nos quartiers, nos villes, nos campagnes sont autant de musées ouverts à tous, gratuits et parfois très surprenant.

Je vous propose aujourd’hui l’exposition de rue de Piet Mondrian, oeuvres certainement pas inédites ni originales mais, pour autant, une belle évocation qui se propose à nous rue Barreyre dans le quartier des Chartrons à Bordeaux.

A vos expositions improvisées, regardez bien autour de vous et n’en perdez pas une miette.

A suivre…

persil bonheur…

persil bio et son habitant, mai 20

… aujourd’hui 7 jours après il faut beau et je cuisine un peu. Je regarde ce qui se trouve dans mon frigidaire et les légumes qui attendent mon intervention. Je me décide donc pour une recette de cosses de fèves à la portugaise. Comme toujours j’improvise et adapte quelque peu la recette initiale.

Une idée, j’ai du beau persil de mon Amap donc je vais en mettre dans cette recette. Soudain en cueillant quelques brins je tombe sur une voisine orangée avec des points noirs. Elle est fort séduisante et je l’admire dans son exploration de la forêt de persil. Je lui propose un séjour parmi les plantes d’une de nos jardinières pour changer d’air et prendre son envol à son grès.

La coccinelle du bonheur est parmi nous.

A suivre…

4 jours après…

4 jours après, Glenn Gould et Bach au Cours Balguerie Stuttenberg

… 4 jours après, le temps du post confinement est parmi nous. Début de semaine morose avec un temps qui joue l’hiver en prolongation.

Encore cette semaine à la maison en télétravail je savoure le confort de mon bureau et ma discothèque revisitée. Je suis actuellement sous l’influence du singulier pianiste Glenn Gould et de son interprétation de la Suite Anglaise n° 1 en la, BWV 806 de JS Bach et autres pépites (So You Want to Write a Fugue de Gould ; Wagner ; Schönberg) sur ce vinyle édité en 1974.

Partager ma joie du moment ici : https://www.dailymotion.com/video/x6clmu

concernant le 3ème quizz de la période de confinement J45 du 5 mai 2020, il fallait trouver « Kind of blue » (1959) le plus beau album de Miles Davis. Parmi les nombreuses bonnes réponses, après tirage au sort sous le contrôle de Maître Cuicui, la gagnante est Ludivine la Cubzacaise, bravo à elle.

Les gagnants recevront un petit cadeau made in Christo, d’ici la fin mai / début juin.

A suivre…

journal d’un confiné #54

j54, vivement lundi, bordeaux chartrons

… J54, il y a le très beau film Vivement dimanche (1983) de François Truffaut avec Fanny Ardant et Jean-Louis Trintignant et maintenant il existe l’incontournable Vivement Lundi Prochain.

Ceci pour annoncer la fin du confinement débuté mi mars et finissant avec prudence le 11 mai 20. Date historique, date magique, date tant attendue… mais qu’en fera t-on finalement !

En tout cas, la petite boutique de mobilier de design du XXème siècle au quartier des Chartrons est motivée pour arriver à ce lundi inespéré.

A demain pour la nouvelle ère, celle du journal d’un déconfiné…

journal d’un confiné #53

j53, bordeaux confiné mais village

… J53, ce samedi il fait beau et bon et une balade d’une heure est organisé en associant quelques courses du jour. Direction le quartier voisin que l’on adore, les Chartrons et son charme village.

Nous empruntons diverses petites rues connues mais souvent moins connues pour éviter le grand axe du Cours Balguerie Stuttenberg que nous connaissons très bien.

Soudain, deux petites rues attirent notre regard, quelque peu cachées, à l’abri des passants, elles se méritent un peu.

Voici le temps de la rue Flèche et de la belle rue Vandebrande (il existe aussi un passage Vanderbrande), un air de village est là et nous séduit. Pas de voiture, de la végétation entretenue, le calme serein. Le charme opère, nous adorons ces deux rues immédiatement. Une belle découverte à moins d’un kilomètre de la maison, le bonheur donc car nous y repasserons souvent.

A demain…

journal d’un confiné #52

j52 pancakes maison balguerie, bordeaux

… J52, un jour férié en mode confinement reste un jour férié pour fête à notre niveau la fin de la seconde guerre mondiale, voici la version maison des célèbres Pancakes américains.

Certes ils ne sont pas si gonflés et si moelleux que les vrais, mais 3000 recettes plus tard (aucune n’est jamais la même) j’ai opté pour une simple et sans temps de repos. L’ensemble n’est pas trop mal (certes perfectible, prochainement à ne pas douter) avec une belle texture et une couleur d’un beau jaune sûrement grâce aux bons oeufs bio.

Petit déjeuner régal et belle pensée pour cette fin de guerre de l’an 1945.

A demain…

journal d’un confiné #51

j51, tristesse du jour, confinement, bordeaux

… J51, même pendant le confinement la vie continue, les disparitions liées au virus sont très nombreuses, le plus souvent anonymes pour moi et heureusement. Pour autant, parfois des nouvelles annoncent l’envol permanent d’une figure marquante de votre univers.

Kraftwerk fait parti des groupes qui ont bercé ma jeunesse avec le fameux et incontournable The Man-Machine de 1978. Un disque qui préfigura le son à venir et influença de nombreux groupes new-wave dont Depeche Mode.

Son co-fondateur (avec Rulf Hutter) Florian Schneider a disparu le 21 avril 2020. Je repars donc à la découverte du son du futur made in années 80.

A demain…

journal d’un confiné #50

j50, le vrai prend le dessus, Le Haillan

… J50, nous sommes confinés en ville mais nous avons souvent des nouvelles de nos proches et amis des champs ce qui fait rentrer du vert et du vent dans nos têtes.

Entre divers salons, courriels, gram et textos… les images de nos campagnes arrivent dans nos ordiphones et ordinateurs individuels.

Depuis le début du confinement la Petite souris du Haillan m’offre régulièrement des cadeaux de son environnement et des trouvailles de ses sorties autorisées 1km à la ronde.

Voici la dernière collecte reçue, l’exemple du choc des cultures, une clôture imitation verdure qui souhaite s’imposer aux regards de tous mais soudain depuis plusieurs semaine une petite capucine se fraye vaillamment un chemin et trouve une singularité fort belle dans cet univers sous contrôle.

A demain

journal d’un confiné #49

j49, quiz confiné, bordeaux

… J49, dernier quiz en mode confinement, après les quiz des J14 et J30 voici celui de la 8ème semaine de retraite obligatoire.

Donnons d’abord les résultats après tirage au sort de Maître Cuicui, les gagnants sont :

=> Quiz J14 : la bonne réponse était le vinyle « Nicolas » de William Sheller sorti en 1980, l’heureuse gagnante est Chris la toulousaine

=> Quiz J30 : la bonne réponse était le vinyle « Avalon » du groupe Roxy Music sorti en 1982, l’heureuse gagnante est Peggy la bordelaise

Et pour ce nouveau jeu, voici un bout de pochette du vinyle à découvrir ce jour, quel est donc ce fameux musicien, icône incontournable du jazz, petit indice, le disque est sorti en 1959.

A vos réponses et bonne chance

A demain…