Maître Capela : avec ou sans quelq’un…

… c’est l’après confinement et à l’heure du déconfinement c’est le grand retour (et en belle forme) de l’indispensable Maître Capela qui pousse un cri contre une langue française à la dérive. Je suis d’accord avec elle et sa sagacité. Avec Maître Capela j’apprends tout les jours un peu plus, merci à elle :

« Le confinement nous a plongés dans un monde distancié où les liens de
tous ordres arrivaient en rafale sur nos différents récepteurs : boites
mails, SMS, messageries instantanées et autres réseaux sociaux plus ou
moins dignes… C’est ainsi que j’ai découvert une nouvelle liberté
prise avec la langue française que j’aime tant. Elle concerne le verbe
partager.

En effet, dans le langage « orthodoxe », on partage quelque chose AVEC
quelqu’un. Et bien figurez vous que dans le monde d’après, on vous
partage quelque chose : une vidéo, un dessin, une blague… Cette
formulation me hérisse les poils car le verbe partager, promesse de tant
de bonheurs, me semble ainsi torturé ! On partage quelque chose, pas
quelqu’un (sauf si on est un psychopathe !)

Mais peut être est-ce révélateur de la période : sommes-nous vraiment en train d’échanger AVEC les autres ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *