journal d’un confiné #33

j33, lire et lire encore et encore, cours balguerie stuttenberg, bordeaux

… J33, un dimanche confiné, je me suis donné un programme de lecture d’ici la fin du confinement à minima. Cette période est en effet pour moi l’idéal pour prendre du temps et lire des livres en attente et souvent dense en nombre de pages. 4 sélections du moments lues de gauche à droite :

  • Par les routes de Sylvain Prudhomme, presque fini et un régal, en période de confinement cela s’avère le livre idéal, il vous fait voyager dans la France underground, ses aires d’autoroute, ses villages aux noms insolites, autant de thématiques pour partir en virée avec le fameux Autostoppeur, ami du narrateur. Une livre à l’humanité débordante, il fait un bien fou et vous aide à redécouvrir le plaisir des balades sans buts et en observant tout avec une nouvelle attention.
  • Mariage contre nature de Matoya Yukiko, deux générations qui ne devraient pas se rencontrer et pourtant, un petit livre attirant.
  • Une douce lueur de malveillance de Dan Chaon, les angoisses d’un thérapeute ou un polar existentiel, une curiosité apparemment.
  • Microfictions de Régis Jauffret, livre de chevet depuis l’automne, qui se lit sans y penser, 1000 pages, et 1 histoire de notre modernité par page, j’en suis à la 87ème… le chemin sera intense et surprenant.
  • … d’autres si le confinement est sans fin.

A demain…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *