journal d’un confiné #16

j16, la vie confiné, cours balguerie stuttenberg, bordeaux

… J16, je suis passé en mode mi-temps environ, le matin je travaille (un peu), quelques webinaires pour se tenir en forme, des courriels pour maintenir le lien, des dossiers à finir mais version ralentie de fait car personne n’est là ou ne me répond ! L’après-midi, temps personnel à géométrie variable. Cela va de la sieste, à la lecture de revues, de livre et l’écoute de musique, des courriels personnels et associatifs (vive Bordeaux Chanson et son énergie et L’Amap Le Panier Moderne de Bacalan et ses beaux légumes toujours frais et militants), du bricolage (la liste est longue)…

J’avoue savourer quelque peu d’avoir le temps, en semaine, de lire et de finir des livres en attente. Par exemple, en début d’après-midi je viens de terminer le petit et très beau livre (offert à Noël par une amie qui me veut du bien : Miss Bigoudi) « La vie du bon côté » du japonais Hada Keisuké. La vie inter-générationnelle dans le Japon moderne entre un grand-père qui veut mourir et son petit fils qui ne sait pas trop quoi faire de sa vie du haut de ses 28 ans. Une belle leçon de vie à l’heure du confinement, cela donne du baume au coeur pour avancer.

La vie du bon côté…

Il faut que je commence ce soir un nouveau roman, je suis par avance en joie.

A demain…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *