journal d’un confiné #15

j15, cours balguerie stuttenberg solidaire, bordeaux

… J15, cela fait 3 jours que je ne suis pas sorti de la maison et cela me démange un peu. 18h30, un courrier à poster tiens une raison valable, mon attestation provisoire de sortie en poche, je quitte mon chez moi pour une expédition urbaine risquée. Mais surprise, personne dans le grand et habituellement si passant Cours Balguerie Stuttenberg, pas mieux cours Edouard Vaillant, et c’est encore plus calme dans les petites rues adjacentes. Drôle de sensation, une impression que la ville est vide et vous appartient soudain.

J’ai donc pris les rues de traverses au hasard de mes envies pour savourer ce moment de rêverie solitaire et laisser ma pensée flottante et mon observation fugitive, entre architecture ingrate ou harmonieuse, herbes folles ou plantations domptées, détritus déposés par ici et par là (confinement et nature humaine, parfois rien ne change) et le silence des oiseaux.

Je suis rentré chez moi, un bref bonjour à une voisine inconnue qui prenait l’apéritif avec sa voisine dans l’immeuble d’en face, le tout sur un balcon décoré du message de prévention à rappeler sans fin : Restez chez vous... D’accord, je rentre vite chez moi maintenant.

A demain…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *