maître capela 28 : il s’avère que…

maitrecapello114

Bonjour amis du pinaillage et autres curiosités linguistiques, revoilà enfin notre incontournable et adorée Maître Capela, pour  ce printemps bien dans son vocabulaire ! Cette semaine c’est :

Il est avéré que… :

Ho ho, à la veille du premier tour des élections présidentielles, mon bloggy friend demande une chronique de maître Capela.

Nous allons donc aborder l’utilisation du verbe « avérer » qui signifie « qui s’est vérifié, qui s’est révélé exact ».

Vous me pardonnerez mes exemples partisans mais il est des moments historiques où chacun doit prendre ses responsabilités.

Avérer vient du latin verus (qui signifie vrai). On ne dit donc pas que quelque chose s’est avéré vrai (c’est un pléonasme, c’est à dire que cela signifie deux fois la même chose, comme « monter en haut » ou « sortir dehors ») ou faux (c’est un contresens, une contradiction) . On dira donc « cela s’est avéré », ou au contraire « cela ne s’est pas avéré » (ou encore « cela s’est révélé vrai ou faux »).

Par exemple, on peut dire « J’espère que la présence de Mme Le Pen au second tour ne s’avérera pas » ou « Malgré sa stratégie de dédiabolisation, il est avéré que le Front National est un parti affilié au nazisme »

cf. http://www.francetvinfo.fr/politique/moralisation-de-la-vie-politique/video-envoye-special-front-national-les-hommes-de-l-ombre_2096321.html

Une réflexion sur « maître capela 28 : il s’avère que… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *