pop verte by laish…

 

Ma découverte pop de janvier 17 et ici ma chronique pour Wag Magazine.

CD – Laish, Pendulum Swing, Talitres

Dans l’univers de la pop, les œuvres les plus discrètes sont souvent les plus élégantes. Personne (ou si peu) n’a entendu parler de Laish groupe de Danny Green qui signe ici sont 3ème album sorti chez le label bordelais Talitres. Véritable orfèvre d’une pop folk lumineuse combinant avec brio une richesse musicale légère et mélancolique. L’univers oscille entre spleen, nostalgie et étincelle. Le tout est porté par un écrin soyeux (piano, violon, guitare et chœurs) et l’évocation des angoisses de Danny Green (amours déçues, démon du jeu…). D’une voix claire, détachée et quelque peu désabusée, les pop songs tissent une matrice pointilliste. L’ensemble balance au rythme d’un pendule entre déchirement et éclaircie, et l’écoute soutenue procure une joie intérieure comme l’effet hypnotique du temps qui passe sans fin. L’écoute de « Pendulum Swing » s’envisage comme voyage balnéaire entre de longs soupirs et divers bouquets floraux aux effluves vénéneuses.

images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *