Archives de catégorie : la petite phrase

la phrase de la semaine, intélligente ou nulle est a été pronnoncée !

julia deck, lettre de sigma…

julia deck

… cette semaine les mots d’un livre qui donne envie d’être lue au plus vite. Il s’agit du dernier roman « Sigma » de Julia Deck. Vite vite, je te lis cher livre intriguant :

« Messieurs,

Vous avez confié à notre Organisation le soin de lutter contre les œuvres indésirables. Quand il est impossible de les éliminer à la source, nous les faisons entrer dans des musées, où leur potentiel de nuisance s’épuise de lui-même. Aucune pièce majeure n’échappe à notre vigilance.

Nous apprenons aujourd’hui qu’une œuvre disparue du peintre Konrad Kessler referait surface aux alentours de Genève. La fâcheuse influence de cet artiste n’étant plus à démontrer, notre bureau suisse déploie immédiatement ses agents auprès de toutes les parties prenantes – galeriste, collectionneur, banquier, scientifique – afin de mettre hors de nuire le tableau.

Sigma, New York, le 31 mars »

Julia Deck, Sigma, Editions de minuit

la petite phrase de mademoiselle darrieux…

hqdefault

… cette semaine, la petite phrase de la grande Danielle Darrieux qui nous quitta il ya quelques semaines. Femme élégante, actrice sans âge, charme et humour au rendez-vous. Bon voyage Mademoiselle Darrieux :

« J’ai tourné beaucoup de navets. Quelques photos de mes mauvais films suffisaient à mon bonheur, heureusement que personne ne m’obligeait à les voir ! »

Danielle Darrieux, in Elle, octobre 2002

trois jours chez ma tante…

752667

… le bonheur à lire vite, et les deux premières phrases du nouveau roman d’Yves Ravey :

« Il pleuvait. L’eau s’écoulait du toit en tôle sur la terrasse de l’école, couvrait le chant des enfants durant la pause, et s’infiltrait sous la porte. Je contemplais sa progression sur le sol, en flux continu, assis à mon bureau, devant la lampe éteinte, à redouter ma prochaine rencontre avec ma tante : elle avait soi-disant tant de choses à me reprocher.

C’était écrit dans son dernier message, accompagné d’une convocation chez le notaire, où elle annonçait l’arrêt de son virement mensuel. La privation de cette source régulière de revenu m’a donc conduit, ce matin d’octobre 2015, à traverser la route principale de Bucha- 7 nan – Liberia, comté de Grand Bassa –, à ré- server un billet d’avion aller-retour pour la France. Le temps de revoir ma tante et de rétablir ma situation financière ».

Extrait, Yves Ravey, Trois jours chez ma tante, Editions de minuit, octobre 17

livre_moyen_9782707343598

 

la petite phrase de tanguy viel…

5057932_7_b0ce_tanguy-viel_03110c055b15a50a55227690d1a19a9e

… cette semaine la petite phrase de Tanguy Viel, extraite de son dernier roman, Article 353 du Code pénal aux belles Editions de minuit :

 

« On a marché dans le vent de la nuit et c’était clair que j’avais rattrapé mon retard, je veux dire, là, dans l’air humide, j’étais aussi soûl que lui, aussi léger que lui, avec l’alcool et le vent qui faisaient comme deux serre-livres qui nous maintenaient droits, parfaitement droits dans la nuit claire ».

 

la voix de jane…

Jane-Birkin-en-1997_width1024

… la semaine dernière Jane Birkin était en écoute (rediffusion de juin 2007 à l’époque de la sortie de son film « Boxes » ) dans l’émission « A voix nue » sur l’adorée France Culture.

La petite phrase du jour de la belle anglaise la plus française au monde :

« Ris et le monde rit avec toi. Pleure et tu pleures toute seule. »

A voix nue avec Jane Birkin en écoute ici…

 

la voix de fanny…

510_fanny_ardant-jpg-pagespeed-ce-bndmqwexqc

… cette semaine je vous invite à écoute / réécouter la voix inimitable de la grande Fanny Ardant qui se confie dans l’émission A voix nue de France Culture. Une série en 5 épisodes de 30 minutes vibrantes et intelligentes.

« En amour, il y a un temps pour plonger, mais il faut attendre que la piscine se remplisse si l’on ne veut pas plonger dans un bain de pied »
(Fanny Ardant)

La voix de Fanny Ardant est à suivre ici…