jacquot à l’ombre…

jacquot le perroquet en prison

C’est renversant, hilarant voire surprenant, Jacquot le Perroquet est incarcéré.

« Le volatile appartenait à une famille de dealers brésilienne. Lors d’une descente de police le perroquet a averti ses maîtres du danger en criant « Maman, la police ! », avant l’action des autorités locales. Il a été placé en « garde à vue » avant un futur transfert vers un zoo du pays ».

Maman, la police arrive, et c’est ici…

Plus de détail ici, des prisons pour animaux sont en projet ou presque !

bret easton ellis, blanc cosmique…

bret easton ellis new book white memoir

Enfin le grand écrivain américain sort de son silence avec WHITE. Un Bret Easton Ellis très anti-fiction au programme, un essai sur la non-création et la fiction comme ligne de mire. Son traducteur nous en dit un peu plus :

« Que raconte White, première expérience de « non-fiction » pour Bret Easton Ellis ? Tout et rien. « Tout dire sur rien et ne rien dire surtout » pourrait être la formule impossible, à la Warhol, susceptible de condenser ce livre, d’en exprimer les contradictions, d’en camoufler les intentions. White est aussi ironique que Moins que zéro, aussi glaçant qu’American Psycho, aussi menaçant que Glamorama, aussi labyrinthique que Lunar Park, aussi implacable que Suite(s) impériale(s). Loin des clichés toujours mieux partagés, plus masqué que jamais, Bret Easton Ellis poursuit son analyse décapante des États-Unis d’Amérique, d’une façon, comme il le dit lui-même, « ludique et provocatrice, réelle et fausse, facile à lire et difficile à déchiffrer, et, chose tout à fait importante, à ne pas prendre trop au sérieux ».
Que raconte White en ayant l’air à la fois de toucher à tout et de ne rien dire ? Peut-être que le fil à suivre est celui du curieux destin d’American Psycho, roman d’horreur en 1991 métamorphosé en comédie musicale à Broadway vingt-cinq ans plus tard. Ellis a dit autrefois : « Patrick Bateman, c’est moi. » Il ne le dit plus. Et si Patrick Bateman était devenu président ?
P.G.

… vite il me faut me le procurer pour savourer cette verve incisive.

journée mondiale du jazz..

Très bonne nouvelle, le jazz sera à l’honneur ce jeudi et fêté dans tous les arrondissements de la capitale.
Après Istanbul et Osaka, L’UNESCO a désigné Paris comme ville d’accueil de cette journée internationale du jazz. C’est avant tout pour son passé vibrant et innovant autour de sa scène jazz ainsi que pour la richesse de son histoire que la Ville Lumière a été sélectionnée.

Suivez-en direct, ci-dessus, les concerts du jour en direct de Melbourne. Cela va swinguer dans les chaumières…

mon neveu fait de la photo…

@leratatouilleur, fripouille dans la jungle, cubzac-les-ponts, avril 19

… voilà une nouvelle série qui durera le temps que mon petit neveu ou Le Ratatouilleur me communiquera ses belles photos prises à l’improviste autour de lui.

Commençons la série par « Fripouille dans une jungle de trèfles ». Très belle photo et perspective.

A suivre…

pas dupe…

Pas dupe, un roman presque parfait

Le bonheur du mois, la sortie du dernier roman d’Yves Ravey, Pas dupe. Cela commence comme un polar sous la soleil de la Californie, même l’héroïne porte le prénom Tippi, si hitchockien. Un régal en perspective :

Première phrase

« J’ai revu Kowalzki au bord du précipice,le jour où la voiture de Tippi est sortie de la route. Il contemplait le vide, l’air hagard. Je connaissais bien Kowalzki. Sa profession,agent d’assurances à la compagnie Pacific, mais aussi, depuis pas mal de temps, amant de Tippi, ma femme,morte dans l’accident. C’est son corps à elle que je cherchais à distinguer maintenant, parmi les débris,au fond du ravin ».

Yves Ravey, Pas dupe, Editions de minuit

la tétée assistée…

Résultat de recherche d'images pour "father nursing assistant"

… c’est renversant mais déjà imaginé donc c’est le produit que l’on devrait bientôt voir apparaître dans notre modernité. Une prothèse permettra donc bientôt aux hommes de donner le « sein » en silicone à leur bébé. Trop chou ou trop moche. Moi j’ai choisi mon camp !

Les hommes vont pouvoir donner le sein grâce à cet appareil

« C’est l’agence de publicité japonaise Dentsu qui a inventé cet objet qui va permettre aux pères de connaitre les joies de l’allaitement. Cet objet portable a la forme d’une poitrine et a un réservoir qui permet de contenir du lait pour bébé. La fausse poitrine est bien plus qu’un simple réservoir en plastique. Il s’agit d’un véritable objet connecté qui peut récolter des données. Grâce à la tétine spéciale qui est installée au sein gauche, les informations concernant les séances d’allaitement du bébé sont directement envoyées et analysées sur une application sur le smartphone du père. Le sein droit quant à lui est le réservoir que l’on remplit de lait ».

in le tribunal du net.fr

Dentsu imagine l’impossible pour vous et c’est ici…

Culture et design