le goût du vélo…

LE GOUT DU VELO

… cette semaine Mister CuiCui nous parle de sa dernière lecture, il est vrai que c’est le roi du vélo, donc un expert en deux roues, la curiosité de ce petit livre était naturellement évidente.

Livre – Le goût du vélo, Textes choisis et présentés par Hélène Giraud, Le petit Mercure

Affublée d’une pléthore de sobriquets, la petite reine, la bécane, la bicyclette, l’allonge gambette, le biclou, aujourd’hui le vélo connaît plus que jamais un engouement général. A la ville ou à la campagne, pour le loisir ou le quotidien, d’un look rétro ou contemporain, dans son jus ou très personnalisé, on le voit partout conduit par toutes les générations. Ce bicycle n’a pas beaucoup changé en quelques siècles, en revanche, son évocation dans la littérature perdure et reflète son usage et ses représentations sociales selon les périodes historiques. Ce petit ouvrage propose une ballade rétrospective de différents auteurs les mains sur le guidon. Ainsi, le goût du vélo se lit selon Émile Zola, Maurice Leblanc, Jules Romains, Louis Nucéra, Pierre Sansot, Philippe Delerm, Érik Orsenna, Odon Vallet, Jerome K., Albert Londres, Antoine Blondin, Paul Fournel, et bien d’autres…à prendre et à laisser pour mieux le reprendre au gré d’un petit temps de libre.

by Mister CuiCui, février 19

les rêves de bruno ganz…

… c’est toujours très triste la disparition d’un grand acteur, Bruno Ganz (1941-2019), que l’on a tant aimé dans de beaux films poétiques et engagés. Je me souviens de l’émotion lors de la découverte du film Les ailes du désir du Wim Wenders en 1987 ou le sublime L’éternité et un jour de Theo Angelopoulos en 1998. La  filmographie de Bruno Ganz est immense et donc le plaisir encore et toujours de la découvrir, notamment le film La chute de 2004.

Bon voyage Mister Bruno Ganz…

L’éternité et un jour, une vision…

Bruno Ganz in Les Inrocks…

Je dis quizz 121 : l’assiette mystère…

Au je dis quizz 120, il fallait trouver un pare brise givrée aux effets lumineux un matin glacial de janvier.

Et parmi les bonnes réponses reçues, la gagnante est la Petite souris qui fut plus rapide que Speedy Gonzales… Bravo elle recevra très vite un petit cadeau personnalisé.

La question de la semaine n’est pas si évidente que cela :

Mais quel est donc ce plat landais si traditionnel et raffiné mais aussi quelque peu surprenant pour certains ?

A vous de jouer ici ou sur : christorama1@gmail.com (des indices sont fournis sur simples demande, n’hésitez pas pour ainsi multiplier vos chances !) et peut-être aurez vous la chance de gagner un cadeau maison toujours un bel objet culturel.

la beauté du gore…

Résultat de recherche d'images pour "bacon francis"

@ francis bacon, autoportrait

… tout est moche, tout est sanguinolent et déformé, le moche et le décharné revient enfin à la mode, gore encore et toujours.

France Culture l’adorée nous en dit plus autour de 4 émissions forts intéressantes :

« En partant de “tout ce qui grouille, fourmille, se désagrège”, le philosophe Hicham-Stéphane Afeissa dresse une histoire de l’art de la charogne, des illustrations anatomiques du 18ème siècle jusqu’aux sculptures contemporaines moisies de Jean-Michel Blazy. Comment représenter l’insoutenable ? »

 

mes sentiments…

… nous en parlions récemment avec la Petite Souris, voici Les sentiments (2003) de Noémie Lvovsky, un film qui nous a grandement séduit et qu’il nous faudra revoir très vite. En attendant ce temps suspendu, regardons avec délectation la bande annonce si réjouissante et ses acteurs si généreux.

La petite histoire :

« Deux couples, Carole et Jacques, Edith et François, sont voisins. Jacques est médecin et François doit lui succéder au cabinet, les deux hommes passent donc du temps ensemble. Les deux épouses quant à elles se lient d’amitié. Mais cette amitié collective pourrait tourner court lorsque Jacques tombe amoureux d’Edith ».

 

Bataille à bio land…

… la guerre du bio est déclarée, après le hallal, le végan, le sans gluten, le sans sel… voici venue la guerre du bio et déjà ses dégâts collatéraux. C’est renversant et c’est ici en détail :

Alimentation : la guerre des prix menace dans le bio

Alors que les négociations commerciales entre les entreprises et la distribution doivent s’achever fin février, les producteurs bio sont sous pression (…).

in Le Monde, 5 février 2019

Le bio s’en va en guerre…

 

les secrets des mots…

… Les secrets des mots, voilà un ouvrage que devrait adorer la petite souris et Maître Capela, les mots, les mots, encore les mots et leurs secrets… parfois bien gardés, parfois (re)retouvés.

Un ouvrage qui semble bien intéressant de Jean Pruvost aux éditions Vuibert.

Petite introduction : «  Que savons-nous vraiment des mots que nous utilisons chaque jour ?

Est-il imaginable de conter ses sous sans faire de faute ? Peut-on porter une calvardine tout en restant élégant ? Comment dénommer la femelle du boa ? Et si je verlanise, c’est grave docteur ?

Magicien des mots, Jean Pruvost nous fait partager sa passion et dévoile un univers méconnu, celui des mots-valises, des antonomases et des anagrammes, et foule d’autres particularités, un univers où des mariages de mots, des résurrections, des changements de sexe et force voyages au long cours façonnent une langue et forgent notre quotidien ».

un petit extrait ici…

un livre plus en détail ici…

les papiers aveugles…

Quand il suffit de revenir aux fondamentaux, du papier et de la colle et voilà que Natchar Sawatdichai, designer thaïlandaise basée à Londres, fabrique des produits d’intérieur et des meubles fonctionnels entièrement en papier. Sa série « Paper Blinds » est un ensemble de stores à motifs pouvant être ajustés à différentes longueurs.

Reste à être très ingénieux pour arriver à se procurer ces produits !

une évocation ici…

ou encore plus de choses sur l’univers de Natchar ici…

Culture et design