vive la saint patrick…

blog

… bon d’accord c’était hier la Saint-Patrick pour autant nous avons reçu ce jour un beau petit colis contenant de belles douceurs irlandaises (thés, tisane, chocolats et horseradish). Il manquait juste une Guinness bien fraiche !

Un petit colis gourmand provenant de Clane dans le comté de Kildare. Merci à mon petit frère et à sa famille pour ces douceurs que nous allons savourer prochainement.

sing street, vive la nouvelle vague…

Image de prévisualisation YouTube

 

… c’est mercredi et voici le temps de la séance cinéma de rattrapage avec un beau film à l’énergie vitale et qui met de la joie dans nos oreilles. Le fameux Sing Street est une bulle pétillante dans un Dublin des années 80 et s’envisage comme une rétrospective des genres musicaux de l’époque allant de la cold wave, à la new wave en passant par les néo romantiques and co. Les jeunes acteurs sont tous parfaits. Du bonheur à la pelle et des émotions mémorielles à savourer sans modération. Plongez dans le chant de la rue et dansons tous ensemble…

La petite histoire

A Dublin, dans les années 1980. A court d’argent, les parents de Conor décident de l’envoyer dans une école publique. Sur place, il doit supporter la discipline de fer d’un prêtre retors et subit les brimades d’une petite brute. Il rencontre Raphina, une jeune fille sans famille qui veut revenir à Londres. Immédiatement amoureux, il lui demande de participer au clip de son groupe, groupe qui n’existe pas encore ! Aidé par son frère Brendan, grand amateur de musique, il décide de se lancer avec des camarades du lycée. Ils cherchent leur style et finissent par écrire quelques chansons. Pendant ce temps, Raphina n’a pas abandonné ses rêves…

en détail ici…

la petite phrase de tanguy viel…

5057932_7_b0ce_tanguy-viel_03110c055b15a50a55227690d1a19a9e

… cette semaine la petite phrase de Tanguy Viel, extraite de son dernier roman, Article 353 du Code pénal aux belles Editions de minuit :

 

« On a marché dans le vent de la nuit et c’était clair que j’avais rattrapé mon retard, je veux dire, là, dans l’air humide, j’étais aussi soûl que lui, aussi léger que lui, avec l’alcool et le vent qui faisaient comme deux serre-livres qui nous maintenaient droits, parfaitement droits dans la nuit claire ».

 

gravity by venessa mitrani…

318-large_ebt

… soyons chic quand nous buvons une coupe de champagne, un gin tonic cucumber ou un martini dry. C’est enfin possible avec les beaux et suprenants verres Gravity de la designer Vanessa Mitrani. Je pense qu’il est fortement conseillé de laver ces verres à la main, car à 180 euros il faudrait quelque peu éviter la casse :

« Les verres Gravity sont la nouvelle collection de Vanessa Mitrani, en 2015. Le verre soufflé et le bronze poli sont associés pour créer quatre modèles de verres, long drink, verre à whisky, et coupe à Martini. La fragilité du verre dialogue avec la dureté du métal.
Les deux parties se dissocient délicatement, l’idée étant de pouvoir poser le verre sur la base qui porte son empreinte ».

Vanessa Mitrani ici…

 

les beaux oiseaux de didier cros…

didier cros oiseau

… vendredi soir un beau vernissage à la Galerie Première Ligne avec les oeuvres sur papier de riz du peintre Didier Cros. Un très bel univers aux portes de la calligraphie et de sa magie. le trait soyeux comme une plume d’un oiseau de passage.

Pour la petite histoire, Didier Cros est l’oncle de la Petite souris tant adorée ici.

L’exposition se déroule jusqu’au 4 avril

Galerie Première Ligne, 8 rue Teulère, Bordeaux

16797178_1230206887093590_5539810390765764532_o

je ne suis pas un salaud…

Image de prévisualisation YouTube

 

Petite séance vidéo du mercredi avec un film de 2016 que j’avais tant envie de voir. « Je ne suis pas un salaud » est réalisé par Emmanuel Finkiel avec les excellents acteurs, Nicolas Duvauchelle, Mélanie Thierry et Driss Ramdi. Un film dense, choc, sincère et rude… pratiquement sans espoir. Avoir impérativement selon moi…

la petite histoire :

Lorsqu’il est violemment agressé dans la rue, Eddie désigne à tort Ahmed, coupable idéal qu’il avait aperçu quelques jours avant son agression. Alors que la machine judiciaire s’emballe pour Ahmed, Eddie tente de se relever auprès de sa femme et de son fils et grâce à un nouveau travail. Mais bientôt conscient de la gravité de son geste, Eddie va tout faire pour rétablir sa vérité. Quitte à tout perdre…

Culture et design